Le Tangerois E-Magazine du Nord du Maroc - Actualité: Tanger – Tétouan - Chefchaouen - Maroc

01/11/2014
  • Se connecter
  • S’inscrire
    Inscription
    Les champs marqués avec un astérisque (*) sont obligatoires.
    Nom : *
    Nom d'utilisateur : *
    e-mail : *
    Mot de passe : *
    Vérification du mot de passe : *
  • Chercher
Taille du texte
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Sun
Advertisement
Accueil arrow Actualités arrow La Marina géante de Tanger vise 300 000 croisiéristes en 2016

La Marina géante de Tanger vise 300 000 croisiéristes en 2016

port-plaisance-tanger.jpg
Tanger, ville emblématique du Nord du Maroc , devrait devenir vers 2016 une destination privilégiée des navigateurs et des touristes fortunés, sur le détroit de Gibraltar . Un projet de reconversion de l'ancien port de plaisance de la ville  a été lancé en mars dernier, avec des investissements de 620 millions d'euros. Objectif, 750 000 touristes de croisière en 2020.
Le projet de reconversion de l'ancien port de plaisance de Tanger  en une Marina de plus de 1600 anneaux (soit l'équivalent de bateaux et autres Yachts) est déjà lancé, et devrait être achevé vers 2016. Les promoteurs du projet ambitionnent de faire du port de Tanger-ville  l'une des meilleures offres de services aux navigateurs et aux embarcations de plaisance, avec une capacité de 1.610 anneaux, autant de places aux quais. Son objectif, à terme, est de devenir la méga-marina de sa région avec 3.000 anneaux. Les plus grands paquebots de croisières au monde devraient mouiller dans cette future méga-marina. Le tourisme de croisière devrait y prospérer avec un trafic de 300.000 croisiéristes en 2016 et de 750.000 en 2020. Les promoteurs de ce projet voient grand. Tanger  est en passe de devenir la ville hyper-équipée en infrastructures de transports.  Les travaux de construction du nouveau port de plaisance ont démarré au mois d'avril 2011 et sont réalisés à hauteur de 35 %. Ce projet comprend  également l'aménagement d'un terminal "passager fast ferry", avec la rénovation et la modernisation de la gare maritime existante afin qu'elle puisse offrir de meilleures conditions de confort et de sécurité aux passagers. Et, pour être ''tendance'', le port de plaisance  sera desservi par un système de téléférique qui permettra une liaison directe entre le centre de la ville, la marina, le nouveau port de pêche et la kasbah. La future marina, dont les travaux ont été supervisés mardi par le souverain marocain, devrait devenir vers 2020 une des destinations privilégiées des ''croisiéristes''. La construction de ce port de plaisance intervient quelques mois après le lancement controversé de la construction du train à grande vitesse, qui doit relier Tanger aux principales villes touristiques du pays, notamment Marrakech. Rabat, sur les rives du Bouregreg, a déjà sa marina, qui compte quelques 200 anneaux. Le projet a été réalisé en 2007 dans le cadre d'investissements émiratis. 
 

Articles sur le même sujet