Le Tangerois E-Magazine du Nord du Maroc - Actualité: Tanger – Tétouan - Chefchaouen - Maroc

23/04/2014
  • Se connecter
  • S’inscrire
    Inscription
    Les champs marqués avec un astérisque (*) sont obligatoires.
    Nom : *
    Nom d'utilisateur : *
    e-mail : *
    Mot de passe : *
    Vérification du mot de passe : *
  • Chercher
Taille du texte
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Sun
Accueil arrow Villes du Nord arrow Asilah arrow Présentation d'Asilah

Présentation d'Asilah

asilah.jpgPrésentation d'Asilah :

Asilah, petit port de pêche et cité balnéaire tranquille située sur la côte atlantique, est «posée sur l’océan». 

On y trouve distinctement:
-  la ville ancienne avec ses maisons d’une blancheur éclatante et leurs boiseries peintes en bleu ou vert, contrastant avec les remparts et les trois portes monumentales de couleur ocre,
-  la ville moderne aux allures andalouses à l’extérieur de l’enceinte.


Géographie :

Distante d’une quarantaine de kilomètres de Tanger, elle est réputée pour sa pêche et ses sels d’eau de mer riches en iode (traitement du goitre).

Le site est composé:

 - de côtes rocheuses avec des séquences sableuses au sud vers Larache,

 - d’immenses plages au nord direction Tanger,

 - d’un arrière-pays montagneux: la Jebela, dominée à l’horizon par Jbel Habib.

Le climat est méditerranéen avec un hiver doux et pluvieux et un été chaud et sec.
 

Histoire :

asilah_06_lg.jpg

Asilah a un passé historique mouvementé: d’origine carthaginoise sous le nom de Zêli, elle passe sous domination romaine et s’appelle ensuite Zélis.

  • En 1471, elle est envahie par les Portugais qui la transforment en un comptoir commercial et stratégique important et l’entourent de remparts;
  • Ils la nomment Arzila qui devient Arcila sous la domination espagnole qui s’ensuit.
  • En 1589, libérée par le sultan saadien Ahmed el-Mansour, elle est reprise par les Espagnols, puis à nouveau reconquise en 1691 par Moulay Ismaïl.
  • Elle fut le fief du brigand Raïssouni jusqu’à la Première Guerre mondiale.
  • Elle passe ensuite sous Protectorat espagnol avant de redevenir marocaine à l’Indépendance en 1956 et prendre son nom actuel de Asilah.

Nous vous conseillons le livre suivant sur Asilah :

41ev0e8ejwl._sl160_.jpg